La Chartreuse girondine, un certain art de vivre

Caractérisées par son architecture horizontale, « conçue pour le plaisir et la communion avec la nature », la chartreuse girondine est dotée d’un pavillon central qui en souligne l’entrée « tandis qu’en Périgord la chartreuse est généralement flanquée d’un pavillon à chaque extrémité » comme l’explique remarquablement le bel article de Guillemette de la Borie Les chartreuses d’Aquitaine, en communion avec la nature.

« Les chartreuses sont toujours accompagnées de terres, cultivées en polycultures de subsistance, et permettant de vivre en autarcie. Ainsi que de bâtiments agricoles à proximité, ou encore accolés en cour d’entrée : puits pour l’eau, chais pour le vin, colombier pour la table, et la colombine (engrais précieux…), écurie, granges et réserves, étables. Et encore potager et verger. »

C’est ainsi que le Château Jonka, bati en forme de U, regroupe “château” et dépendances agricoles.

Au cours du 20ème siècle la cour a connu des transformations. Arborée à l’origine, elle fut dotée d’une pelouse centrale.

La propriété est encore aujourd’hui entourée de vignes qui produisent un délicieux Sauternes. La production est assurée par Jacques et Guillaume Perromat du Château d’Armajan des Ormes et le vin est commercialisé par sa propriétaire Madame Mary du Plantier.